Inktober jour 28 : Flotter

Tandis que Wispy aide Bonnie à remettre ses os en ordre, la squelette demande :
– Pourquoi ce casque ?

– C’est pour me souvenir. Si tu veux, tu peux le mettre et tu sauras ce que j’ai vécu.
Bonnie accepte et enfile le heaume. Wispy se glisse dans la poitrine du squelette pour lui aussi profiter des souvenirs de Bonnie. Il veut savoir ce qu’elle sait de lui.
Bonnie découvre les épreuves que le feu-follet a vécues pendant ces longues années. Sa honte enfle. Ses paroles vénéneuses ont jeté son ami dans de tels tourments.

Wispy revit la dispute qui l’a fait quitter Bonnie, mais il voit aussi ces longs siècles où elle est restée seule dans ce cimetière, où elle avait eu l’impression de n’être plus rien avant l’arrivée du feu-follet. Wispy compte aussi toutes les fois où il s’est réveillé et où Bonnie l’a patiemment reconstruit. Ce n’est pas vrai qu’elle inventait un nouveau lui à chaque fois. Elle tentait de lui être le plus fidèle possible.

Bonnie avait demandé au puits de retrouver la vie. Mais il lui avait répondu que ce qu’il est fait ne pouvait pas être défait. La squelette aurait dû demander la mort, mais elle n’en avait pas eu le courage. Alors elle a souhaité un ami qui resterait près d’elle à jamais. Le puits s’était exécuté et Wispy était né. Il avait fallu peu de temps à Bonnie pour constater que le feu-follet n’aurait jamais de mémoire. Parfois, elle s’en réjouissait, car sinon, elle en était persuadée, il aurait quitté le cimetière abandonnant la squelette. Mais le plus souvent, Bonnie se sentait coupable de condamner son unique ami à partager sa malédiction. Alors chaque matin elle essayait de le reconstruire.

Bonnie et Wispy flottent un long moment parmi leurs souvenirs et leurs émotions. Depuis longtemps, où même pour la première fois, ils ne sont plus seuls. Ils se découvrent chez l’autre. Ils sont leurs souvenirs, leurs peurs, leurs espoirs, leurs joies, leurs pleurs, leurs rencontres.

Dans cette épiphanie, les deux amis ne s’aperçoivent pas qu’ils sont observés par le chef tapi derrière une pierre tombale.

 


Jours 29, 30 et 31 : Chaussures, menaçant et ramper

Les autres jours sont par ici.

 

Une réponse sur “Inktober jour 28 : Flotter”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *