Inktober jour 18 : Piégé

Wispy se réveille à l’aube. Sa taille est normale et il a toute sa mémoire. Ouf ! Mais quand il tente de partir, il se rend compte qu’il est coincé sous le lourd ventre de la fusée. Il est piégé !

À ce moment-là, trois feux-follets arrivent. Ils ressemblent comme trois gouttes d’eau à notre boule incandescente préférée. L’un d’eux s’exclame :

– Regardez ! Là ! Encore un comme nous. Il est coincé sous cette énorme chose !

La stupéfaction suffoque Wispy. Il n’avait vu aucune trace de feux-follets doués de paroles dans les innombrables souvenirs du heaume. Il pensait être seul au monde ! Le ravissement le saisit.

– Qui êtes-vous ? Vous me ressemblez tant.

– Nous ne savons pas. Nous nous sommes réveillés comme ça sans souvenir.

– Bien sûr. Puisque vous n’avez pas de casque.

Les feux-follets ne relèvent pas à cette étrange déclaration et entreprennent de soulever la fusée. Mais rien n’y fait. C’est vraiment très lourd. L’un des feux-follets s’époumone :

– Hé les autres ! Venez nous aider.

Alors deux, puis dix, puis cent feux-follets débarquent et à eux tous réussissent à redresser la fusée. Chez Wispy, la stupéfaction se transforme en une sidération inquiète. Quelles sont vraiment les probabilités de rencontrer autant de feux-follets sentients d’un coup ?

Wispy se dégage apercevant enfin le ciel. Là, c’est l’effroi qui le prend. Des milliers de feux follets volettent dans un vent doux. Il comprend que cette vision n’est pas le fruit du hasard. La tempête a éparpillé une partie de ses cendres et chaque grain a donné un nouveau Wispy lors de la résurrection.


Jour 19 : Étourdi

Par ici, les autres jours.

 

2 réponses sur “Inktober jour 18 : Piégé”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *